Chirens c'est vous !

la liste pour les municipales 2014 de Chirens sans parrainage politique

les élus Chirens c'est vous

jean-def Jean Leroy
né le 9 mai 1967 (taureau) à Lyon
situation familiale : marié, 2 collégiens
habite au Gayet, rue du 8 mai 1945 (pas très loin du collège)
diplômes :
ingénieur
parcours professionnel :
J’ai toujours travaillé pour les collectivités locales, depuis plus de 20 ans. D’abord au sein d’un grand groupe qui s’occupait de gestion des déchets, à une époque (le début des années 90) où il a fallu mettre en place les politiques de collecte sélective et de tri, choses très nouvelles en France alors.
J’ai ensuite rejoint l’agence régionale de l’énergie et de l’environnement en Rhône-Alpes, association dans laquelle j’ai œuvré à la mise en place de politiques pour l’énergie et le changement climatique (sujet neuf là aussi à la fin des années 1990).
Depuis début 2007, je travaille comme ingénieur conseil indépendant dans ces domaines.
parcours personnel :
Une fois les enfants un peu plus grands, je me suis impliqué dans le monde associatif. J’ai pris la présidence de Libérons de la circulation le village de Chirens en 2008, après avoir participé aux élections, parce qu’il me semblait qu’il y avait la possibilité en tant que citoyen de soutenir un projet important pour toute la communauté.
Parallèlement, j’occupe dans une association d’anciens élèves le poste de trésorier, et je suis également administrateur d’un syndicat professionnel.
Je participe également au programme Valoridoc, qui aide les thésards dans leur parcours d’insertion professionnelle.
loisirs et passions :
Un peu en vrac : la musique, je chante (en tant que ténor) dans un chœur au programme original (musiques de la Renaissance et du XXéme).
J’aime beaucoup la BD, en particulier celle ayant comme thème l’histoire.
Et puis, supporteur de l’OL (déjà à l’époque Lacombe-Chiesa …)
ma philosophie ou motivation...  :
La nécessité d’impliquer au maximum les citoyens dans la chose politique, au sens large. C’est parce que beaucoup de grands élus sont devenus des professionnels de la politique qu’ils n’ont plus aucune idée de ce que vivent réellement les citoyens et que ceux-ci les jugent sévèrement.
Je suis très favorable au non-cumul des mandats, et également à limiter le nombre de mandats consécutifs à deux, pour assurer le renouvellement des idées.
Ceci nécessite de s’impliquer, d’une manière ou d’une autre, et un mandat local me semble être une bonne chose, que je sois élu maire ou simple conseiller municipal.
En résumé, je suis assez d’accord avec la phrase de Kennedy : « au lieu de demander ce que votre pays peut faire pour vous, demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays ».